PostHeaderIcon Pourquoi un collège?

Pourquoi un collège?

Les premiers élèves de l’école ayant atteint le CM2 en 2012/2013 , très peu aurait poursuivie leur études au collège, faute de moyens.

Le collège est situé à Sakay, les enfants ne peuvent donc pas s’y rendre tous les jours. Il n’y a ni internat, ni cantine. Un enfant  voulant poursuivre ses études au collège doit trouver un logement, souvent une petite cabane en bois, mais le prix de cette location n’est pas à la portée de toutes les familles, qui ne disposent que de très peu de liquidité.

 

 

Pour un enfant du village, aller au collège public c’est :

- Payer des frais d’écolage

- Payer la location d’une cabane pour dormir

- Partir le dimanche soir, avec dans son sac sur le dos,  ses affaires scolaires, ses vêtements, mais aussi son riz et le bois pour le cuisiner...

Par conséquent, très peu d’enfants poursuivent leurs études. Si nous souhaitons un bénéfice de la scolarité engagée en primaire, il est primordial de continuer  avec un collège. De plus, les familles sont réticentes à envoyer les filles au collège. Elles sont livrées à elle même toute la semaine. Faute d'éducation et d'information 30% des filles qui viennent des villages sont enceinte lors de leur première année au collège.

 

Nous avons d'emblée pris des 6ème, 5ème et 4ème afin de pouvoir employer des professeurs à plein temps.

La demande a été très forte, et nos élèves ont été tous admis en 6ème avec quelques élèves d'autres écoles, après un test de niveau. Les demandes d'inscription ont également été nombreuses pour les 5èmes et 4ème. Madagascar connaissant une crise depuis 5 ans, il y a un appauvrissement de la population qui a entraîné l’arrêt de la scolarisation au collège public de nombreux enfants qui ont été obligé d' abandonné leurs études faute de moyen financier, dans les 3 dernières années. Certains de ces enfants, qui avait un niveau correct, ont pu ainsi réintégrer le collège.

 

 
Don par PayPal

Entrer le montant:


Ce site est référencé sur le
Top Chrétien Francophone